Apprendre la propreté à un chiot

Vous venez d’accueillir un chiot ! Tout n’est que joie et bonheur… pas tout-à-fait ! Tout serait parfait… si votre nouveau compagnon ne se soulageait pas sur le parquet ! Seulement, vous ne savez pas comment vous y prendre pour lui apprendre à être propre. Découvrez dans cet article comment apprendre la propreté à un chiot.

Quand apprendre la propreté à un chiot ?

S’il est tout-à-fait légitime d’avoir envie que son chiot soit rapidement propre, il va cependant falloir s’armer de patience. En effet, physiologiquement, un chiot ne peut pas être propre avant deux à trois mois. Et même à cet âge, il a une capacité à se retenir limitée à quelques heures maximum. De plus, à ce stade de sa vie, au mieux le chiot n’a aucune connaissance de ce que signifie « être propre » au sens où nous l’entendons ; au mieux a-t-il intégré qu’il ne doit pas faire ses besoins dans son lieu de couchage. Enfin, quand un chiot arrive au sein de son nouveau foyer, il vient d’être séparé de sa mère et de sa fratrie et découvre un tout nouvel environnement. Cela fait donc beaucoup d’informations à intégrer. Autant de raisons qui doivent nous pousser à être patient lors de l’apprentissage de la propreté.

Comment apprendre la propreté à un chiot ?

Comme nous l’avons dit plus tôt, la capacité d’un chiot à se retenir de faire ses besoins est limitée.

La première chose à faire pour lui apprendre la propreté est de le sortir très souvent, toutes les deux heures au début, et systématiquement aux moments clés de la journée auxquels il aura envie de faire ses besoins : après une sieste, son repas ou un moment de jeu.

Le deuxième point essentiel à retenir est de récompenser abondamment votre chiot chaque fois qu’il fait ses besoins dehors, avec des félicitations, caresses et friandises, afin de renforcer ce comportement positif. Le fait de multiplier les sorties aux moments de la journée où votre chiot aura besoin de faire ses besoins, associé à des récompenses lorsqu’il fait ses besoins dehors, permettront rapidement à votre chien de comprendre ce que vous attendez de lui.

Comment réagir si votre chiot fait ses besoins à l’intérieur ?

​En phase d’apprentissage de la propreté, il est inévitable qu’il y ait quelques « loupés ». Peut-être avez-vous tenté d’espacer un peu les promenades et votre chien n’est pas encore capable de se retenir suffisamment ? Peut-être aussi réagit-il à une émotion forte (peur, excitation par exemple) ? Toujours est-il que se pose la question de comment réagir lorsque votre chien fait ses besoins à l’intérieur de la maison.

Tout d’abord, ce qu’il ne faut surtout pas faire : gronder le chien a posteriori, même si ce n’est que 5 minutes plus tard ; de la même manière, lui mettre le museau dans ses excréments n’a aucune utilité car votre chien n’y accordera aucune signification particulière. L’apprentissage de la propreté se fait uniquement par renforcement positif, c’est-à-dire en valorisant votre chien lorsqu’il a le bon comportement.

Donc si vous vous rendez compte a posteriori qu’il a fait ses besoins à l’intérieur, la première chose à faire est de sortir votre chien et de le féliciter abondamment lorsqu’il fera ses besoins, cette fois dehors. Ainsi, vous contribuez à renforcer le bon comportement attendu.

De la même manière, si vous surprenez votre chien en train de faire ses besoins dans la maison, il ne sert à rien non plus de se fâcher ; il suffit de dire à votre chiot « non » fermement, l’emmener immédiatement dehors pour qu’il y fasse ses besoins et là encore, féliciter généreusement afin de renforcer le comportement attendu.

Comment nettoyer les petits oublis ?

A votre retour dans la maison, il vous faut isoler votre chien en dehors de la pièce où il a fait ses besoins afin que vous puissiez nettoyer hors de la vue de votre chiot. En effet, votre chiot pourrait prendre le fait de vous voir nettoyer ses excréments pour un jeu… ce qui pourrait l’inciter à recommencer. Par ailleurs, nous vous recommandons d’éviter de nettoyer les déjections de votre animal avec de la javel ou tout produit ammoniaqué car cela inciterait votre chien à refaire ses besoins au même endroit, ce qui n’est pas du tout l’effet escompté.

Une fois le « loupé » de votre chien nettoyé, vous pouvez laisser le chien revenir dans la pièce en faisant comme si rien ne s’était passé.

Enfin, parce qu’il est possible que votre chiot s’oublie également dans son panier, nous vous recommandons de choisir un coussin ou panier pour chien déhoussable, qui sera beaucoup plus facile d’entretien et vous facilitera la vie dans cette période d’apprentissage de votre chiot.

Conclusion

​En conclusion, il n’y a rien d’anormal à ce que votre chiot ne soit pas propre avant 4 à 6 mois. Pour apprendre la propreté à un chiot, il vous faudra multiplier les sorties et le féliciter abondamment à chaque fois qu’il aura le réflexe de faire ses besoins dehors ; si les loupés sont inévitables, il est important de penser à les nettoyer hors de la vue de votre chiot et en évitant tout produit ammoniaqué. Si vous souhaitez tout savoir sur l’accueil d’un chiot, consultez notre guide complet pour préparer l’arrivée d’un chiot à la maison.